Réunion CRPF - Renouvellement des peuplements de douglas

Réunion CRPF Morvan - Renouvellement des peuplements de douglas

Réunion CRPF Morvan - Renouvellement des peuplements de douglas

Réunion forestière : régénération naturelle de douglas

Réunion forestière : régénération naturelle de douglas

Le 10 septembre 2021, le CRPF BourgogneCentre Régional de la Propriété Forestière – a organisé une réunion forestière sur le thème « Renouvellement des peuplements de douglas : quand l’envisager et selon quelles méthodes ? » à Planchez dans le MorvanNièvreBourgogne. Etaient présents des experts forestiers, des gestionnaires forestiers professionnels, des techniciens forestiers indépendants, des coopératives forestières, des exploitants forestiers et des représentants de divers organismes de la filière forêt/bois. Quatre peuplements avec des orientations sylvicoles différentes ont été visités.

Les peuplements visités ont une soixantaine d’années, les diamètres moyens des arbres sont de 50 à 60 cm, selon les objectifs des martelages précédents. Les douglas sont de bonne origine, avec des branches relativement fines, les densités sont variables.

Renouvellement des futaies régulières de douglas par régénération naturelle – méthode rapide

Le gestionnaire a réalisé trois éclaircies, espacées de 7 à 8 ans, puis une coupe de régénération, une seconde suivra puis la coupe définitive. Le prélèvement pour la première coupe de régénération a été de 50%, très forte, de façon à ouvrir le peuplement et favoriser la régénération naturelle. La seconde coupe de régénération 3 ans après viendra prélever les douglas sur les surfaces ou la régénération est acquise, supérieure à 50 cm de diamètre. Enfin, la coupe définitive interviendra 2 à 3 ans plus tard.
Aujourd’hui, entre les deux coupes de régénération, la régénération naturelle s’est bien implantée, accompagnée de feuillus divers. Cette méthode est rapide, mais on prend le risque de voir apparaitre la ronce, la fougère, les genets… à la place de la régénération. Si elle ne s’implante pas dès la première coupe de régénération, il faut envisager de renouveler le peuplement par plantation.

Renouvellement des futaies régulières de douglas par régénération naturelle – méthode longue

Le gestionnaire a géré les trois premières éclaircies de la même façon que le peuplement précédent, puis un nombre indéfini de coupes de régénérations sont prévues, tous les 3 à 5 ans. Le peuplement commence de régénérer petit à petit, la régénération va s’étendre sur plus de 10 ans.
Cette méthode présente un avantage certain de limitation des risques : on gère le peuplement existant en laissant le temps à la régénération de s’installer. Cette gestion est plus fine, on met toutes les chances de notre côté pour obtenir une régénération naturelle, les impacts paysager sont moins visibles.

Renouvellement des futaies régulières par plantation : technique de préparation de sol et plantation mélangée

Technique la plus utilisée pour renouveler les peuplements de résineux, la parcelle visitée a été coupée entièrement,  mise en andains, puis plantée en douglas mélangé avec de l’érable et du chêne rouge d’Amérique.
La mise en andains est la méthode de préparation de sol la moins cher, mais on peut aussi réaliser un broyage ou des potets, plus efficaces pour la reprise des plants.
Le mélanges dans les peuplements améliorent leur résilience, leur résistance aux insectes, champignons et différents ravageurs. En plantation, le mélange d’essence peut servir de gainage, ou de réel mélange pour le peuplement objectif. Des essais sont en cours en introduisant du bouleau pour éloigner l’hylobe, insecte ravageur des jeunes plants de douglas.

Irrégularisation des futaies de douglas

L’irrégularisation d’une futaie régulière de douglas est une affaire de patience, y compris à l’échelle d’un cycle forestier. On prélève essentiellement dans les classes de diamètres les plus représentées de façon à favoriser une diversité de tailles d’arbres. On conserve toujours des arbres sur pied, les petits se développent au milieu des grands arbres. Ce processus très long permet d’obtenir, à terme, une futaie irrégulière à couvert continu. Nous y avons consacré un article complet.


Plusieurs méthodes existent pour renouveler les peuplements, sans nécessairement passer par une plantation. Depuis quelques années, le nombre de peuplements renouvelés par régénération naturelle augmente, mais nous n’avons pas encore le recul comme les régénérations naturelles de chênes. Pour réussir ces régénérations, il faut observer, être patient, accepter plus de souplesse dans les itinéraires sylvicoles… enfin, il faut être passionné !

    
N’hésitez pas à contacter Taurë pour une visite conseil, un diagnostic, un inventaire, un document de gestion, ou tout autre service pour une gestion durable de votre forêt.