Réunion CRPF - Régénération naturelle de douglas

Réunion CRPF Régénération douglas

Réunion CRPF Régénération douglas

Le 10 octobre 2019, le CRPF Bourgogne – Centre Régional de la Propriété Forestière – a organisé une réunion forestière sur le thème « La régénération naturelle du douglas » à Anost – Saône et Loire – Bourgogne. La journée a été organisée de façon à voir différents peuplements à différents stades. Etaient présents des experts forestiers, des gestionnaires forestiers professionnels, des techniciens forestiers indépendants, des coopératives forestières, des exploitants forestiers et des représentants de divers organismes de la filière forêt/bois.

Les plantations de douglas datent toutes de la même époque, l’après-guerre. Le Morvan a subi un fort exode rural, les paysans ne vivent plus de leur métier et partent vers des villes proposant des emplois. Les zones agricoles deviennent ou vont devenir des friches, l’état met les moyens pour planter ces surfaces. Ce sont les parcelles les plus difficilement exploitables qui sont délaissées et sont soient plantées, soit laissées en friches qui deviendront plus tard des taillis feuillus.
Créé en 1946, le FFN – Fond Forestier National – a pour but de dynamiser la gestion forestière et aider la filière forêt/bois à se développer. La principale action que l’on retient est le subventionnement de plantations, notamment en essences résineuses. Ce sont ces plantations que l’on retrouve aujourd’hui en France, et notamment dans le Morvan. Les surfaces forestières se sont largement développées.

Aujourd’hui, ces peuplements sont en âges de régénérer et le programme de cette journée forestière regroupe les principaux thèmes :

  • Conditions nécessaires pour une régénération
  • Les itinéraires sylvicoles
  • Les travaux de régénération
  • Avantages et inconvénients

    Les différents peuplements visités nous ont permis de comparer les méthodes proposées ou qui ont été appliquées avec les méthodes que chacun pratique. Des peuplements étaient seulement au stade des premiers semis, tandis que les plus vieux avaient environ une vingtaine d’année, bientôt au stade de la première éclaircie.

    Plusieurs points importants sont ressortis :

  •         Les peuplements issus de régénération naturelle sont composés d’arbres qui ont une dizaine d’année de différence
  •         Les passages au broyeur permettent de travailler dans la parcelle et sont indispensables.
  •         Des dégagements peuvent être réalisés
  •         Il est nécessaire de réaliser des dépressages régulièrement pour éviter d’être submergé par les semis. Ces dépressages doivent être réalisés dès le plus jeune âge du peuplement.
  •         Des « loups » se développent rapidement, il faut les extraire dès la première éclaircie pour favoriser les codominants.

    Dès que les semis sont développés, on peut autant pratiquer la futaie régulière qu’irrégulière. Tous les scénarios sont envisageables, pour des coûts nettement inférieurs à une plantation. Des compléments sont parfois utiles pour aider la parcelle à se renouveler complètement. Le nombre de semis permet une plus forte sélection des tiges.

Taurë propose les services en lien avec la régénération naturelle :


Pour savoir quelle gestion appliquer dans votre forêt, la solution est simple : contactez-moi, nous visiterons votre forêt et je vous proposerai un ou plusieurs modes de gestion adaptés.