Le cormier

Le cormier, un arbre fruitier forestier recherché en lutherie

Le cormier

Le cormier, ou sorbier sauvage, est un arbre fruitier que l’on retrouve en forêt de façon disséminée, on le rencontre parfois dans des haies et bocages, il n’a pas de préférence de terrain. Des forestiers l’ont introduit en enrichissements, cependant il est nécessaire de le favoriser par rapport aux arbres concurrents puisqu’il a absolument besoin de lumière.


Quelles utilisations pour le cormier ?

Aujourd’hui ses principaux débouchés sont l’ébénisterie, la lutherie et la tournerie, mais ce sont tout de même des marchés de niche. Le principal problème du cormier est sa fibre qui est souvent torse, vissée, notamment en Bourgogne, son cœur peut aussi être noir.
Peu d’arbres sont proposés à la vente, les arbres de qualité sont plutôt rares.
Ses fruits sont comestibles mais peu consommés.


Peut-on vendre du cormier ?

Principalement recherché par des luthiers, il faut trouver le bon acheteur au moment de l’offre. Les bois qui sont valorisés doivent avoir un diamètre de plus de 50 cm, avec une longueur intéressante, ne pas avoir de fibre torse ni de cœur noir.

Taurë achète ponctuellement des cormiers auprès de propriétaires forestiers, si les conditions nécessaires à la commercialisation sont réunis, vous pouvez nous contacter pour plus d'informations.

 

Grume de cormier