Réunion CRPF - Indice de Biodiversité Potentielle

Relevé d'Indice de Biodiversité Potentielle

Relevé d'Indice de Biodiversité Potentielle

Les très gros bois favorisent la biodiversité

Les très gros bois favorisent la biodiversité

Fiche de relevé d'Indice de Biodiversité Potentielle

Fiche de relevé d'Indice de Biodiversité Potentielle

Le 10 juillet 2020, le CRPF BourgogneCentre Régional de la Propriété Forestière – a organisé une réunion forestière sur le thème « Indice de biodiversité potentielle » à Perrecy les Forges – Saône et Loire – Bourgogne. La journée a été organisée en deux étapes, une partie présentation de l’IBP – Indice de Biodiversité Potentielle, et une partie pratique de relevés en forêt. Etaient présents des gestionnaires forestiers professionnels, des techniciens forestiers indépendants et des propriétaires forestiers.

L’IBP – Indice de Biodiversité Potentielle – qu’est-ce que c’est ?        

Tout d’abord, il est important de savoir ce qu’est la biodiversité : c’est la diversité des espèces vivantes présentes dans un milieu. Le terme biodiversité est la contraction de diversité biologique.
L’IBP est un outil simple pour mesurer et améliorer le fonctionnement d’un écosystème forestier. Il permet de quantifier simplement la biodiversité, et de mettre en place des orientations de gestion forestière afin de maintenir la biodiversité ou de l’améliorer.

Quels enjeux de la prise en compte de la biodiversité ?

La forêt abrite des milliers d’espèces, les enjeux sont ceux que l’on prend en compte pour une gestion durable des forêts :

  • Croissance des arbres : apporter tous les éléments pour favoriser la croissance des arbres
  • Régénération : c’est l’avenir de la forêt, le renouvellement des peuplements
  • Régulation des organismes pathogènes : face aux attaques massives d’insectes et de champignons, il est indispensable de minimiser leur impact

L’IBP, comment ça fonctionne ?

Après avoir défini une placette d’un hectare, on comptabilise différents facteurs en observant notre environnement : certains facteurs sont liés au contexte, d’autres à la gestion forestière.

Les 10 facteurs de biodiversité à prendre en compte

Les facteurs liés au peuplement :

  • Les essences autochtones : parmi 25 à 30 essences
  • La structure verticale de la végétation : parmi 4 strates végétales
  • Les gros bois morts sur pied : une catégorie d’insecte se développe depuis les petits bois morts jusqu’aux bois de plus de 40 cm de diamètre
  • Les gros bois morts au sol : une catégorie d’insecte se développe depuis les petits bois morts jusqu’aux bois de plus de 40 cm de diamètre
  • Les très gros bois vivants : les arbres supérieurs à 70 cm de diamètre
  • Les arbres vivants porteurs de dendromicrohabitats : les cavités, champignons, fentes, bois morts, lianes…
  • Les milieux ouverts : les lieux comportant une flore de plantes à fleurs et herbacées

Les facteurs liés au contexte

  • La continuité temporelle de l’état boisé : les forêts anciennes antérieures au minimum forestier de 1820
  • Les milieux aquatiques : tous les milieux aquatiques sont pris en compte
  • Les milieux rocheux : tous les milieux rocheux supérieurs à 20m² sont pris en compte.

Des conseils simples pour améliorer la biodiversité en forêt

Quelques conseils simples et pratiques et Taurë :

  • Ne pas modifier le milieu par action mécanique ou chimique
  • Laisser les bois morts en forêt : ils n’ont aucune valeur économique mais une grande valeur écologique
  • Favoriser une diversité d’essences
  • Favoriser la production de gros bois

 

Définitions
Biodiversité : : la diversité des espèces vivantes présentes dans un milieu
Dendromicrohabitats : les microhabitats dans les arbres
Ecosystème : ensemble d’un milieu et des organismes qui vivent dans ce milieu
IBP – Indice de Biodiversité Potentielle : outil simple pour mesurer et améliorer le fonctionnement d’un écosystème forestier
Minimum forestier : en 1820, la forêt couvrait 12% du territoire, c’est la période ou la France compte le moins de surfaces de forêts
Strate végétale : étagement vertical d’un peuplement, ce sont les différents niveaux de végétation dans l’espace vertical

Liens utiles pour les relevés d’IBP réalisé par le CNPF – Centre National de la Propriété Forestière, initiateur de l’IBP :