Réunion CRPF - Travaux en futaie irrégulière feuillue

Travux en futaie irrégulière feuillue

Travux en futaie irrégulière feuillue

Le 04 juin 2019, le CRPF – Centre Régional de la Propriété Forestière – a organisé une réunion forestière sur le thème « Les travaux en futaie irrégulière feuillue » à Sougy sur Loire – Nièvre – Bourgogne. La journée a été organisée de façon à visiter plusieurs propriétés forestières et des approches de travaux en futaie irrégulière différents. Etaient présents des experts forestiers, des gestionnaires forestiers professionnels, des techniciens forestiers indépendants, des coopératives forestières et des représentants de divers organismes de la filière forêt/bois.

Depuis Louis XIV et son Ministre Colbert, contrôleur général des finances qui propose la rédaction de l’ordonnance de 1669 sur les « eaux et forêts », la plupart de nos forêts françaises ont été traitées en Taillis Sous Futaie (TSF), composées généralement de chênes pour la construction navale entre autres, et de taillis pour le bois de chauffage. Ces TSF répondaient à une norme en nombre de tiges par catégories : cette norme n’ayant pas toujours été respectée, ces peuplements sont devenus des Taillis Avec Réserves (TAR), toujours composés de futaie et de taillis, mais sans répondre à une norme. Les peuplements feuillus que nous avons généralement en Bourgogne aujourd’hui sont issus de cet héritage. Nous avons toujours besoin de bois de qualité, mais beaucoup moins de bois de chauffage, et des gestionnaires forestiers ont voulus favoriser une gestion dynamique et de qualité de la forêt en développant une technique de gestion adaptée : la futaie irrégulière.

Les objectifs de la futaie irrégulière nécessitent une gestion forestière durable dynamique :

  • Améliorer le peuplement par la qualité des bois
  • Augmenter la valeur de la forêt et de son patrimoine
  • Obtenir des revenus soutenus et réguliers
  • Produire des gros bois de qualité

Afin de gérer au mieux la forêt par parcelle, il est nécessaire de réaliser un ou plusieurs diagnostics. On inventorie la futaie pour mesurer le capital de bois sur pied destiné au bois d’œuvre, ce sont ces arbres qui font la valeur de la parcelle. On estime le volume de taillis de la parcelle, pour savoir si la régénération peut se développer ou non : le taillis n’est pas considéré comme essentiel, il permet seulement le gainage des tiges d’avenir, il n’est pas ou très peu considéré dans les sources de revenus. On relève aussi les collectifs de régénération, afin de les favoriser si besoin. Suite à ces diagnostics, on décide ou non de programmer des coupes et travaux.

Les coupes en futaie irrégulière consistent en des éclaircies de taillis pour favoriser le bois d’œuvre et les tiges d’avenir, et aussi la régénération, et des coupes jardinatoires qui sont des coupes de récolte de bois d’œuvre. Les rotations de coupes sont très rapprochées : tous les 7 à 15 ans suivant la richesse de la station.

Les travaux sont très variés et réalisés au cas par cas sur les collectifs de régénération, différents travaux sont souvent réalisés en un seul passage. Ces travaux interviennent à partir de l’année suivant la coupe, et sont renouvelés si besoin. Les travaux réalisés peuvent être des dégagements, des nettoiements, des dépressages, des tailles de formation, des délianages ou encore des enrichissements. Le coût de l’ensemble ou partie de ces interventions est estimé en moyenne à environ 100€/ha.

Taurë propose les services en lien avec la gestion en futaie irrégulière :


Pour savoir quelle gestion appliquer dans votre forêt, la solution est simple : contactez-moi, nous visiterons votre forêt et je vous proposerai un ou plusieurs modes de gestion adaptés.