Le bio-carburant à base de bois

La trituration, le produit de base du bio-carburant bois

La trituration, le produit de base du bio-carburant bois

Une raffinerie transforme le bois en bio-carburant

Une raffinerie transforme le bois en bio-carburant

Le bio-carburant à la pompe

Le bio-carburant à la pompe

Un des paris du XXIème siècle est de diminuer les émissions de gaz à effets de serre. Le bio-carburant y participe d’une certaine manière, il est produit à partir de matières renouvelables, contrairement à la majorité des carburants actuels produits à partir d’énergies fossiles, et notamment de pétrole.

Le bio-carburant, qu’est-ce que c’est ?


Un bio-carburant est produit à partir de matières organiques, en opposition aux carburants produits à partir d’énergies fossiles. On distingue deux générations de bio-carburant : la première génération est produite à partir de matières organiques habituellement destinées à l’alimentation, la deuxième génération est produite à partir de matières organiques non destinées à l’alimentation, de déchets… Deux principaux procédés se distinguent, le bio-carburant à partir d’huile, et à partir d’alcool dont le bois.

Comment transformer du bois en bio-carburant ?


Pour transformer du bois en bio-carburant, le bois est broyé en fines plaquettes, puis chauffé à très haute température pour récupérer la cellulose, transformé en éthanol cellulosique. La cellulose est fermentée pour se transformer en alcool.

Où se trouvent les bioraffineries qui transforment du bois ?


Dans différents pays du monde, les groupes pétroliers développent des bioraffineries : Allemagne, Etats-Unis, Canada, Suède, Finlande… Des usines sont adaptées ou sortent de terre pour produire du carburant à partir de bois dès 2022.

Quelle concurrence entre le bio-carburant et le bois massif ?


Le bois utilisé pour le bio-carburant doit être broyé, tous types de bois peuvent être utilisés, mais il n’est pas nécessaire de transformer des bois destinés au bois d’œuvre. Ces produits vont être directement en concurrence avec les connexes de scierie et de la trituration destinée aux panneaux OSB ou MDF, aux granulés de bois… Ce sont des sous-produits de l’exploitation forestière : dans un même arbre, la partie noble est du bois d’œuvre qui est sciée, le reste est du bois d’industrie et bois énergie qui est broyé. Le bois qui est transformé en bio-carburant n’est donc pas directement en concurrence avec le bois massif, mais est bien complémentaire.